France, Cannes
+33 (0) 47860-60-60

PROGRAMME FORUM

Le Forum juridique international ”Problèmes contemporains du droit économique en Europe et en Asie” s'est tenu pour la première fois en 2018. Pour la quatrième fois, le forum international unique réunira des experts de premier plan dans le domaine du droit et de l'économie sur une même plateforme. Sur la base des résultats du forum, des recommandations méthodologiques et pratiques et des propositions d'amélioration de la législation seront préparées sur les principaux domaines de travail des tables rondes.

Le quatrième forum juridique international “Problèmes contemporains de droit et d'économie en Europe et en Asie” se tiendra par voie téléinformatique. L'événement réunira des participants de plus de 10 pays.

Cliquez ici pour les téléchargements de programme le programme en PDF.

12 septembre 2021

Suite
Cacher
11:00 – 15:00
Festival international des etudiants "Sciences juridiques et coopération internationale"
16.00 – 17.30
Congrès annuel de l'Alliance internationale des jurists et économistes (pour les membres de l'Association)

13 septembre 2021

Suite
Cacher
10:00 – 13:00
Séance plénière "Problèmes juridiques pour assurer la stabilité économique dans le contexte de la numérisation mondiale et de l'intégration juridique"

Le monde global moderne est instable, cependant, la primauté du droit et assurance de la stabilité économique sont des conditions importantes pour le développement durable des pays et le développement des relations internationales. Digitalisation s'est étendue à tous les domaines de l'économie et des relations publiques. La légistique et la pratique judiciaire sont effectuées à l'aide des technologies numériques. Digitalisation mondiale comme un défi à la science juridique et économique du point de vue de discuter et de développer de nouveaux outils basés sur l'harmonisation du droit et de l'économie, ce qui contribue pas à la formation des barrières, mais à la création de conditions réglementaires pour la croissance économique progressive et de la stabilité.

Modérateurs: Viktor BLAZHEEV, recteur de l'Université d'État de droit de Moscou nommée d'après O.E. Kutafin (Académie Kutafin de droit de l'État de Moscou), co-président de l'Association du barreau russe, avocat émérite de la Fédération de Russie.

Maria EGOROVA, chef du Département de coopération internationale de l'Université d'État de droit de Moscou nommée d'après O.E. Kutafin (Académie Kutafin de droit de l'État de Moscou), membre du Comité international de l'Association des avocats de Russie branche de Moscou, membre du Comité international de ”L'économie numérique” (BRICS), professeur émérite de l'Université Johann Heinrich Pestalozzi (Miami, États-Unis), professeur émérite à l'Université Logos (Miami, États-Unis), docteur en sciences juridiques, professeur.

Salutations des organisateurs du forum (Pendant la représentation: 10 minutes)

Viktor BLAZHEEV, recteur de l' Université d'État de droit de Moscou nommée d'après O.E. Kutafin (Académie Kutafin de droit de l'État de Moscou), co-président de l'Association des avocats russes, avocat émérite de la Fédération de Russie.

Maria EGOROVA, chef du Département de coopération internationale de l'Université d'État de droit de Moscou nommée d'après O.E. Kutafin (Académie Kutafin de droit de l'État de Moscou), docteur en droit, professeur, vice-président du comité exécutif de la branche de Moscou de l'Association du barreau russe, rédacteur en chef de la revue "Le droit et l’économie numérique" de l'Université d'État de droit de Moscou nommée d'après O.E. Kutafin (Académie Kutafin de droit de l'État de Moscou), membre du Comité international pour l'économie numérique (BRICS), professeur honoraire à l'Université Johann Heinrich Pestalozzi (Miami, États-Unis), professeur honoraire à l'Université Logos (Miami, États-Unis).

Alain DUFLOT, co-président de l'Alliance internationale des avocats et économistes (France), fondateur du cabinet d'avocats ”Duflot & Partners” (Lyon, France), professeur à l'Université de Lyon-3 nommée d'après Jean Moulin (France). Stephan U. BREU, professeur honoraire, docteur en administration des affaires (DBA), secrétaire général du Centre suisse de droit international humanitaire (Zurich, Suisse).

Questions à débattre en séance plénière: 1. Les grandes priorités de la politique juridique de l'État dans le contexte des nouveaux défis socio-économiques 2. État de droit dans le contexte du développement durable, des nouvelles technologies et des relations internationales 3. Les technologies numériques dans le droit 4. Caractéristiques des restrictions légales entravant le développement de l'économie numérique 5. Modèles modernes de régulation juridique dans le contexte du changement climatique mondial dans le contexte du développement des technologies numériques

13.15 – 14.30
Table ronde 1. Problèmes modernes de réglementation juridique dans le contexte de l'intégration eurasienne Les organisateurs

Dans le cadre de la table ronde, les participants discuteront des aspects juridiques des processus d'intégration eurasienne dans le contexte de l'évolution du droit international, des relations interétatiques dans le domaine de la réglementation financière, économique et commerciale du marché unique, de l'amélioration de la législation des États membres de l'Union économique eurasienne (UEE).

Modérateurs:

Grigoriy IVLIEV, chef du Service fédéral de la propriété intellectuelle (Rospatent).

Sujets de discussion:

  1. Intégration eurasienne et droit international moderne
  2. Nouveaux vecteurs de régulation juridique des relations publiques dans le contexte de l'intégration eurasienne
  3. Tendances du développement de la propriété intellectuelle dans l'espace eurasien, le rôle des structures d'intégration
  4. Expérience européenne d'intégration dans le domaine de la propriété intellectuelle
  5. Nouveaux défis et moyens de résoudre les problèmes de l'intégration eurasienne
14:30 – 16:30
Table ronde 3. Problèmes réels du développement de la législation en Russie, en Inde et en Chine dans le contexte de la mondialisation et de la numérisation

La Russie, l'Inde et la Chine affichent des taux élevés de développement économique numérique. L'expérience des pays dans le domaine de la réglementation réglementaire de la transformation numérique, la formation de la législation dans le domaine des droits numériques est d'un intérêt scientifique et pratique. La mondialisation des économies russe, indienne et chinoise n'est pas synchrone, et leurs stratégies géopolitiques sont également contradictoires.

Modérateurs:

Aleksandr ALEKSEENKO, candidat en sciences juridiques, professeur agrégé, Université d'État d'économie et de service de Vladivostok (Russie); Pavel TROSCHINSKY, docteur en droit, chercheur principal à l'Institut de l'Extrême-Orient de l'Académie des sciences de Russie (RAS); Singh PRABHPREET, Faculté de droit, Université de Manipal, Jaipur, professeur agrégé, candidat en droit (Inde).

Sujets de discussion:

  1. Le programme de diplomatie juridique de la Chine et ses implications géopolitiques
  2. Réglementation juridique de l'espace informationnel de l'Inde et de la Chine à la lumière de la numérisation et de la mondialisation
  3. Approches du développement d'instruments juridiques et d'initiatives législatives de l'Inde et de la Chine pour le développement de l'infrastructure numérique et des technologies d'intelligence artificielle
  4. La domination numérique de la Chine: un problème mondial ou un problème de mondialisation?
14:30 – 16:30
Table ronde 4. Problèmes réels d'amélioration des législations russe et française dans le cadre de l'intégration juridique

Les relations diplomatiques entre la Russie et la France ont une longue histoire et des traditions bien établies. Le dialogue politique et juridique au stade actuel se développe dans des conditions difficiles, en même temps, les problématiques de juridictions sont largement similaires, y compris en termes de communauté des modèles juridiques russe et français. Dans le cadre de la table ronde, les facteurs et conditions de développement des branches du droit en Russie et en France seront abordés, ainsi que et d'une manière générale, les tendances de la science juridique dans les pays, l'harmonisation des législations dans le domaine des droits numériques et des technologies de l'information, certaines questions de droit civil, commercial, droit pénal.

Modérateurs:

Maria EGOROVA, professeur, docteur en droit , chef du Département de coopération internationale, professeur du Département de droit de la concurrence de l'Université d'État de droit de Moscou nommée d'après O.E. Kutafin (Académie Kutafin de droit de l'État de Moscou), co-président de l'Union internationale des avocats et économistes (France), expert de l'Académie des sciences de Russie ( Russie). Alain DUFLOT, co-président de l'Alliance Internationale des Avocats et Economistes (France), fondateur du cabinet d'avocats ”Duflo & Partners” (Lyon, France), professeur à l'Université de Lyon-3 nommée d'après Jean Moulin (France).

Sujets de discussion: 1. Fondements intégratifs dans le développement de la science juridique en Russie et en France. 2. Intégration des législations russe et française dans le contexte de la mondialisation. 3. Les relations diplomatiques entre la Russie et la France comme base d'une intégration juridique effective. 4. Analyse comparative de l'évolution du droit numérique en France et en Russie. 5. Aspects juridiques comparés du droit pénal en Russie et en France. 6. Coopération juridique internationale en matière civile et commerciale.

16.30 – 18.30
Table ronde 2. Unification et harmonisation de la réglementation juridique des transactions électroniques transfrontalières

L'utilisation de moyens techniques alternatives à la signature papier des transactions commerciales transfrontalières, d'une part, accélère et simplifie la circulation transfrontalière, d'autre part, elle révèle un certain nombre d'obstacles juridiques debout dans la voie de la reconnaissance de ce opérations dans des juridictions étrangères. Afin d'accroître la sécurité juridique et la prévisibilité de la reconnaissance de ces opérations, il est nécessaire d'effectuer des travaux au niveau international afin d'unifier et d'harmoniser la réglementation du chiffre d'affaires du commerce transfrontalier dans un environnement numérique. L'un des principaux problèmes du commerce électronique transfrontière est la reconnaissance juridique des transactions avec des données d'identification, la création d'un système de gestion des données d'identification, l'élaboration d'exigences uniformes pour l'identification d'une personne, la sécurité et la confidentialité des informations transmises par l'intermédiaire l'Internet. Modérateurs:

Vladimir KANASHEVSKY, délégué chef du Département de droit international privé, Université d'État de droit de Moscou nommée d'après O.E. Kutafin (Académie Kutafin de droit de l'État de Moscou), docteur en droit Gabriella MARCELJA, Présidente de l'Association Internationale Sirius Global- diplomatie universitaire (SIRIUS GLOBAL – Academic Diplomacy 4.0), Directrice de Startup Grind , représentante du cluster Cleantech en Italie et en Croatie (Italie); Olesia ZASEMKOVA, professeur agrégé du Département de droit international privé, Université d'État de droit de Moscou nommée d'après O.E. Kutafin (Académie Kutafin de droit de l'État de Moscou), candidat en sciences juridiques; Marco MONTANARINI, Vice-Président de l‘Association du barreau russo-asiatique, avocat (Italie).

Sujets de discussion:

  1. Conclusion de transactions transfrontalières sur des plateformes en ligne.
  2. Transactions commerciales transfrontalières électroniques.
  3. Compétence pour la résolution des litiges découlant du commerce électronique transfrontalier.
  4. Systèmes de gestion des services d'identité et de confiance.
  5. Reconnaissance des signatures électroniques étrangères.

14 septembre 2021

Suite
Cacher
10:00 – 12:00
Table ronde 5. Problèmes de régulation juridique dans le domaine de la sécurité de l'information dans le contexte du développement de l'économie numérique.

Le domaine prioritaire de la réglementation juridique dans le contexte de la mondialisation est d'assurer la sécurité de l'information de l'État, la société et les entreprises. La triade des relations publiques dans le domaine de la sécurité de l'information détermine également un ensemble de questions discutables. Le débat portera sur les problèmes de la coopération internationale dans la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, ainsi que la réglementation juridique de la digitalisation de l'administration publique, l'économie numérique et la protection des données personnelles.

Modérateurs:

Alexei MINBALEEV, professeur agrégé, docteur en droit, chef du Département de droit de l'information et des technologies numériques à l'Université d'État de droit de Moscou nommée d'après O.E. Kutafin (Académie Kutafin de droit de l'État de Moscou), expert de l'Académie des sciences de Russie (Russie). Vladimir BELYKH, chef du Département de droit des affaires, Université de l'État de droit de l'Oural, docteur en droit, professeur, scientifique émérite de la Fédération de Russie (Russie). Olga BELYAEVA, chercheuse en chef, chef du Département des disciplines de droit privé de l'Institution scientifique de l'État fédéral „Institut de législation et de droit comparé sous le gouvernement de la Fédération de Russie”, docteur en droit, professeur à l'Académie des sciences de Russie.

Sujets de discussion:

  1. Défis internationaux de la lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme - systèmes kyc et aml
  2. Numérisation du gouvernement, e-gouvernement et profil numérique du citoyen
  3. Expérience internationale dans la protection juridique des infrastructures d'information critiques
  4. Expérience russe et étrangère dans la transformation de la législation sur la protection des données personnelles à l'ère numérique.
  5. Les défis du pouvoir de marché sur les marchés numériques et le rôle des services financiers dans le développement des plateformes numériques
10:00 – 12:00
Table ronde 6. Problèmes réels du développement du droit pénal et de la procédure pénale dans le cadre de l'intégration juridique

Les processus d'intégration affectent la transformation du droit pénal, tandis que l'importance du niveau national de réglementation pénale reste élevée. La mondialisation et l'intégration témoignent de l'élargissement des frontières nationales, de l'intégration juridique et de l'interaction internationale en droit pénal. Les participants à la discussion envisagent de discuter des motifs et des conditions de la mise en œuvre d'une procédure spéciale pour les procédures judiciaires, des problèmes d'actualité de la participation du procureur à l'examen des affaires pénales, de la coopération juridique internationale dans le domaine des procédures pénales. Les questions de responsabilité pour l'amélioration des délits à l'aide de systèmes de paiement électronique, l'utilisation de traces virtuelles dans la résolution des délits sont nouvelles en droit pénal et en procédure pénale.

Modérateurs:

Igor ZVECHAROVSKY, chef du département de droit pénal de l'Université d'État de droit de Moscou nommée d'après O.E. Kutafin (Académie Kutafin de droit de l'État de Moscou), docteur en droit, professeur (Russie); Nikolay STOYKO, professeur à l'Université d'État de Saint-Pétersbourg, docteur en droit (Russie); Mario ANTINUCCI, avocat pénal à Rome, Professeur de procédure pénale à la Faculté d'Études juridiques, philosophiques et économiques, Université Sapienza de Rome (Italie).

Questions à débattre

  1. Le rôle intégrateur du droit pénal
  2. Coopération juridique internationale dans le domaine des procédures pénales.
  3. Améliorer les méthodes de résolution des crimes dans le cadre de la numérisation des relations publiques.
  4. Contrôle du procureur sur la mise en œuvre de législation dans l'économie numérique.
  5. Expérience internationale et pratique russe de la transformation des organes de poursuite.
10:00 – 12:00
Table ronde 7. Formes modernes de développement des processus d'intégration de la législation européenne

Au cours de la discussion, il est prévu de discuter de l'intégration juridique dans l'Union européenne, de l'amélioration du droit européen, du problème de la contradiction et de l'influence mutuelle des systèmes juridiques nationaux des États membres de l'UE et de la formation d'un système juridique indépendant de l'UE. Les normes juridiques européennes sur la faillite, les questions procédurales de la faillite transfrontalière dans le contexte des défis mondiaux seront examinées par des juristes et des économistes.

Modérateurs:

Sergey KASHKIN, chef du Département de l'intégration et du droit européen, Université d'État de droit de Moscou nommée d'après O.E. Kutafin (Académie Kutafin de droit de l'État de Moscou), docteur en droit, professeur et avocat émérite de la Fédération de Russie (Russie). Olga MESHCHERYAKOVA, professeur au Département de droit international de l'Université de Russie de l'Amitié des Peuples (RUDN) , docteur en droit, professeur agrégé. Stephan U. BREU, professeur honoraire, docteur en administration des affaires (DBA), secrétaire général du Centre suisse de droit international humanitaire (Suisse).

Questions à débattre

  1. Intégration juridique nationale dans l'Union européenne
  2. Problèmes de la formation d'un système juridique indépendant de l'UE
  3. Perspectives de création d'un parquet européen.
  4. Réglementation juridique de la faillite transfrontalière : la pratique de l'UE dans le contexte des défis mondiaux et de la pandémie
  5. Problèmes d'harmonisation des législations européenne et russe.
12.00 – 12.30
Pause
12.30 – 15.00
Table ronde 8. Questions d'actualité du droit comparé au XXIe siècle

Dans le cadre de la table ronde, les participants discuteront de questions d'actualité théoriques, méthodologiques et appliquées de la jurisprudence comparée. Les études comparatives disposent d'un arsenal important d'outils et de méthodes pour étudier les systèmes juridiques modernes, le développement d'une pensée juridique comparative est important. L'intégration normative des États s'effectue dans un contexte d'évolution des pratiques juridiques dans le nouvel environnement numérique, ce qui nécessite une discussion active

Modérateurs:

Vladimir SINYUKOV, vice-recteur à la recherche, Université d'État de droit de Moscou nommée d'après O.E. Kutafin (Académie Kutafin de droit de l'État de Moscou), professeur au Département de théorie de l'État et du droit, docteur en droit, professeur, scientifique émérite de la Fédération de Russie. Maria EGOROVA, professeur, docteur en droit , chef du Département de coopération internationale, professeur du Département de droit de la concurrence de l'Université d'État de droit de Moscou nommée d'après O.E. Kutafin (Académie Kutafin de droit de l'État de Moscou), co-président de l'Union internationale des avocats et économistes (France), expert de l'Académie des sciences de Russie (Russie).

Sujets de discussion : 1. Développement des systèmes juridiques dans le monde moderne. 2. Problèmes doctrinaux de jurisprudence comparée. 3. Transformation des doctrines juridiques étrangères et de la pratique juridique dans la société de l'information. 4. Développement de la pensée juridique comparée et de la méthodologie de la jurisprudence comparée. 5. Tendances évolutives historiques et nouveaux changements mondiaux: synchronisation dans le droit comparé du 21e siècle.

12:30 – 15:00
Table ronde 9. Droit de la recherche génomique: réglementation mondiale, régionale et nationale - Théorie et pratique L'organisateur

La recherche génomique nécessite la formation de nouvelles orientations de réglementation juridique, ainsi que l'amélioration de la réglementation juridique internationale, régionale et nationale existante. Le développement rapide des technologies génétiques partout dans le monde rend d'actualité le problème de la garantie de la biosécurité, de l'évaluation des risques juridiques liés à l'utilisation des acquis de la génomique dans divers domaines d'activité économique et de la protection des droits de l'homme. Les panélistes discuteront de l'état actuel et des tendances de développement de la réglementation juridique de la recherche génomique en Russie et dans les pays étrangers, l'amélioration du cadre juridique international pour l'utilisation des technologies génomiques.

Modérateurs:

Lyudmila BERG, professeur au Département de théorie de l'État et du droit, docteur en droit; chef du laboratoire de recherche pour le soutien juridique de l'utilisation sûre des informations génétiques et génomiques, Université de l'État de droit de l'Oural; Daria PONOMAREVA, candidate en droit, chef adjointe du Département de droit pratique de l'Université d'État de droit de Moscou nommée d'après O.E. Kutafin (Académie Kutafin de droit de l'État de Moscou); Tatyana ASTRELINA, docteur en sciences médicales, professeur agrégé, chef du Centre des technologies biomédicales et additives, chef du département de médecine régénérative, hématologie, cytogénétique moléculaire avec le cours de pédiatrie, Centre fédéral de Russie de biophysique médicale nommé d'après A.I. Burnazyan.

Sujets de discussion: 1. Technologies génétiques et biosécurité: aspects organisationnels et juridiques; 2. Risques juridiques de l'introduction des technologies génétiques dans les secteurs réels de l'économie; 3. Problèmes d'amélioration de la législation anti-discrimination liés à l'utilisation de l'information génétique; 4. Réglementation juridique des collections de bioressources et des biobanques; 5. Protéger et garantir les droits de l'homme dans le domaine de la recherche génomique et l'utilisation commerciale de ses résultats; 6. Aspects juridiques du brevetage du génome humain; 7. Assurer un équilibre des intérêts dans le domaine de la réglementation juridique de la recherche génomique et de l'utilisation commerciale de leurs résultats; 8. Catégories juridiques, principes et méthodes de régulation et d'autorégulation par l'État de la recherche et du développement dans le domaine du génome humain et leur utilisation pratique en Russie et dans le monde.

15.00 – 16.00
Pause

15 septembre 2021

Suite
Cacher
10:00 – 12:00
Table ronde 11. Intégration juridique dans le domaine du droit financier et des sociétés.

Le droit financier et des sociétés est en pleine mutation. La pertinence particulière de ces branches du droit est due à l'impact de la pandémie de COVID-19. Le calendrier et la procédure de tenue de réunions, de divulgation d'informations, de soumission de rapports et de réalisation d'audits internes ont changé. Le rôle du droit financier s'est accru, les actifs financiers numériques sont définis légalement. De nombreux pays à travers le monde discutent activement de l'introduction de monnaies numériques nationales (monnaies numériques des banques centrales), dont la Russie a rejoint cet agenda. Les aspects et problèmes identifiés seront discutés lors de la table ronde dans le contexte de l'intégration juridique, de l'expérience russe et étrangère dans le développement de la législation financière et des sociétés.

Modérateurs:

Lana ARZUMANOVA, professeur au Département de droit financier de l'Université d'État de droit de Moscou nommée d'après O.E. Kutafin (Académie Kutafin de droit de l'État de Moscou), docteur en droit Alexander SITNIK**, professeur agrégé du Département de droit financier de l'Université d'État de droit de Moscou nommée d'après O.E. Kutafin (Académie Kutafin de droit de l'État de Moscou), candidat en sciences juridiques, professeur agrégé

Sujets de discussion: 1. Réglementation juridique des monnaies numériques nationales 2. Expérience européenne dans le développement du droit des actionnaires et de la réglementation des entreprises 3. Impact des processus de mondialisation de l'économie mondiale sur le droit financier international et le développement des marchés financiers 4. Actifs financiers numériques. 5. Intégration internationale dans la protection des droits de propriété intellectuelle

10:00 – 12:00
Table ronde 12. Problèmes modernes dans les procédures civiles

Dans le cadre de l'événement, il est prévu de discuter des questions d'actualité des procédures civiles dans divers pays. Le point de départ d'une discussion précise sera la question des sources du droit procédural civil, le rôle de la doctrine et de la pratique judiciaire dans la régulation des relations procédurales. Dans les pays étrangers, au stade actuel, l'institution de la médiation est une méthode populaire de règlement des différends. En général, les méthodes ADR sont largement utilisées, sont représentées par une expérience positive dans de nombreux pays du monde et sont intéressantes du point de vue de la justice réparatrice.

Modérateurs:

Sergei MIKHAILOV, chef du département de procédure administrative civile de l'Université d'État de droit de Moscou nommée d'après O.E. Kutafin (Académie Kutafin de droit de l'État de Moscou), candidat en sciences juridiques, professeur agrégé. Jarosław Jerzy TURŁUKOWSKI, directeur du Centre d'études du droit en Europe orientale et en Asie centrale du faculté de droit et d'administration a l‘Université de Varsovie, professeur agrégé, Faculté de droit et d'administration du Département des droits commerciaux de l'Université de Varsovie (Pologne).

Sujets de discussion: 1. Sources du droit procédural civil. 2. Production simplifiée. 3. Actions collectives. 4. Influence des modes alternatifs de règlement des litiges (ADR) sur la réglementation juridique de la procédure civile.

10:30 – 12:30
Table ronde 10. Problèmes réels de l'évolution du droit bancaire dans le cadre de l'intégration juridique. Les organisateurs

Au stade actuel du système bancaire, il est dynamique. L'introduction des technologies financières, les innovations sur les marchés financiers, leur mondialisation et l'effacement des frontières constituent des conditions préalables sérieuses à l'amélioration de la législation bancaire, à la convergence dans le domaine du droit bancaire. La nature de l'établissement de crédit évolue, ce qui détermine la pertinence d'aborder les questions de droit privé. La pandémie de coronavirus a exacerbé le problème de liquidation bancaire, les activités frauduleuses, dans ce contexte, les questions de prévention des infractions dans le secteur bancaire doivent être discutées.

Modérateurs:

Lyudmila EFIMOVA, chef au Département de la loi bancaire, Université d'État de droit de Moscou nommée d'après O.E. Kutafin (Académie Kutafin de droit de l'État de Moscou), docteur en droit, professeur. Raffaele LENER, docteur en droit, professeur de droit commercial et de droit des marchés financiers, faculté de droit, Université de Rome Tor Vergata (Italie) Irina MIKHEEVA, chef adjointe du Département de droit bancaire, candidate en droit, Université d'État de droit de Moscou nommée d'après O.E. Kutafin (Académie Kutafin de droit de l'État de Moscou)

Questions à débattre 1. Intégration juridique et harmonisation du droit bancaire 2. Expérience mondiale dans le développement du droit bancaire dans l'économie numérique. 3. Tendances de la réglementation de droit public des banques en Russie et à l'étranger. 4. Problèmes de droit bancaire privé et de réglementation des relations bancaires et clients 5. Réglementation juridique des banques à problèmes, liquidation et réorganisation

12.00 – 14.00
Table ronde 13. Problèmes réels d'amélioration des législations italienne et espagnole dans le cadre de l'intégration juridique

La Russie, l'Italie et l'Espagne coopèrent fructueusement dans le domaine juridique et ont un riche héritage d'entraide judiciaire. Les systèmes juridiques de l'Italie et de l'Espagne sont parmi les plus anciens au monde et sont intéressants en termes de comparaison des doctrines constitutionnelles et juridiques. Les panélistes examineront également les problèmes actuels du développement de la législation de l'Italie et de l'Espagne, présenteront l'expérience de la réglementation juridique réglementaire des relations financières et économiques, des investissements et des activités commerciales.

Modérateurs:

Marcello D'APONTE, docteur en droit, avocat à Naples, Rome et Milan en droit du travail, professeur de droit du travail à l'Université de Naples nommée d'après Frédéric II (Italie). Roberto FERNANDEZ-FERNANDEZ, docteur en droit, professeur du Département de droit du travail et de la sécurité sociale à la faculté de droit privé et des affaires, Université de León (Espagne). Elia Antonietta RAFFAELA, conseillère juridique internationale et des droits de l'homme, Université de Santiago-de-Compostela, docteur en droit (Espagne)

Sujets de discussion: 1. Coopération juridique internationale entre la Russie, l'Italie et l'Espagne dans le cadre de l'internationalisation du droit et de la législation. 2. Doctrines constitutionnelles et juridiques de l'Italie et de l'Espagne. 3. Problèmes actuels du développement de la science juridique en Italie et en Espagne. 4. L'impact des défis socio-économiques sur l'amélioration de la législation de l'Italie et de l'Espagne. 5. Intégration juridique de l'Italie et de l'Espagne au sein de l'Union européenne. 6. Réglementation normative des relations économiques russo-espagnoles et russo-italiennes.

12:00 – 14:00
Table ronde 14. Problèmes réels de sécurité environnementale des entreprises dans le cadre de l'intégration juridique

La sécurité environnementale des entreprises est un domaine relativement nouveau de la réglementation juridique. Une tendance mondiale est d'assurer le développement durable, et dans le contexte de l'intégration juridique, la protection des droits environnementaux acquiert une orientation juridique internationale. Une grande expérience a été accumulée dans le développement de la législation environnementale dans l'UE et l'OCDE, qui doit être étudiée et adaptée en tenant compte des conditions législatives russes.

Modérateurs :

Marco RICCERI, secrétaire général de l'Institut européen de recherches politiques, économiques et sociales (EURISPES) Olga SEROVA, vice-recteur aux affaires académiques, Université d'État de Pskov (Université d'État de Pskov), docteur en droit, professeur Natalia ZHAVORONKOVA, chef du Département de droit de l'environnement et des ressources naturelles, Université d'État de droit de Moscou nommée d'après O.E. Kutafin (Académie Kutafin de droit de l'État de Moscou), docteur en droit Yuri SHPAKOVSKY, professeur au Département de droit de l'environnement et des ressources naturelles, Université de droit de Moscou, du nom d'O.E. Kutafina (Académie de droit de l'État de Moscou), docteur en droit

Questions à débattre

  1. Aspects mondiaux, nationaux et d'intégration de la réglementation juridique de la sécurité environnementale.
  2. Tendances modernes de la réglementation juridique internationale du droit de l'environnement
  3. La protection administrative et judiciaire des droits environnementaux en tant que tendance mondiale dans la réalisation des objectifs de développement durable
  4. Responsabilité en droit international de l'environnement et prévention des dommages environnementaux transfrontaliers.
  5. Tendances de l'évolution de la législation environnementale dans les pays de l'OCDE.
14.00 – 15.00
Pause
15.00 – 16.30
Clôture du premier Festival international des etudiants "Sciences juridiques et coopération internationale"
16.30 – 17.30
Cérémonie de clôture du forum. Résumé des résultats du Forum